Le Pékin des esprits est probablement comme ça : des palais et des temples faits de murs rouges et de tuiles vernissées, mais personne n’y vit ; les hutongs sont pleins d’activité, mais ils se décomposent et meurent, ou sont “purifiés” et renouvelés à la demande du gouvernement. Pékin possédait autrefois le plus grand marché de gros de vêtements et d’artisanat, ainsi que des marchés agricoles et de bétail de toute la Chine du Nord, mais ils ont maintenant tous déménagé un par un. Pékin est une ville très moderne, comme le montre la télévision, mais là où les caméras ne montrent pas, les rues sales et les bidonvilles qui parsèment la ville existent toujours. Les gens vivent dans cette ville, mais personne ne sait à quoi il ressemble vraiment, et tout le monde semble acquérir un dépaysement.